Box Office



Jeudi 30 mai 2013

Nos sorties 
C'est un peu ça en plus moderne ...
Samedi 18 mai nous sommes allés à Vire, au Préau plus précisément pour aller voir la pièce « Box Office » de Damien Gabriac.

Damien Gabriac a été formé au TNB de Rennes. Il a joué entre autres pièces, les Justes avec excusez du peu, Emmanuelle Béart et Wajdi Mouawad en 2009. Il a joué le rôle du roi de France dans la pièce de Henry VI  de Shakespeare  mis en scène par  Thomas Jolly.
Box Office est le fruit d’une collaboration entre Le Préau et La Piccola Familia. On y trouvera trois comédiens du Préau, deux comédiens issus du GEIQ du théâtre des 2 Rives de Rouen et un comédien issu du TNB de Rennes.

« Box Office » pourrait paraître une pièce tirée par les cheveux, un peu foutraque. Mais le jeu des comédiens leur folie et leur inventivité nous font passer par des émotions tels que l’étonnement, le plaisir, un sentiment d’urgence. Les comédiens jouent leur partition à deux mille pour cent. Nous sommes scotchés à nos sièges et notre cœur palpite. Le suspens, le jeu exacerbé, la mise en scène inventive, sans répit nous conduisent après de multiples péripéties à la chute : surprenante et déjantée. Les personnages évoluent dans un décor de cinéma des années 50, sorte d’univers Art Déco, dans lequel ils nous surprennent en permanence ! Nous voici catapultés, grâce à ses ados inscrits dans notre temps dans celui d’un polar digne de Léo Mallet ou de Boileau-Narcejac qui finira dans le monde de Fantomas….

L’auteur a écrit cette pièce à destination des adolescents, mais je peux lui confirmer que les adultes eux aussi se sont laisser prendre par cet univers habilement déjanté !

En résumé quatre adolescents souhaitent fêter l’anniversaire de  l’un d’entre eux de manière originale. Ils pénètrent dans la propriété d’une star de cinéma et espèrent profiter de son absence pour jouir de ce lieu paradisiaque, surtout de sa piscine. Sauf que quand ils arrivent la star de cinéma est là et ils la voient une arme à la main, la robe tachée de sang. Elle a apparemment commis un meurtre.  Les jeunes voient leur soirée tournée au cauchemar planquée tant bien que mal dans le jardin. Surgit un livreur de pizza, l’actrice va l’obliger à passer la soirée avec elle. Pourquoi ? En fait qui est qui ? Des évènements troublants se déroulent, tout va s’affoler ; nous allons découvrir ahuris une histoire compliquée, complexe digne d’une bande dessinée ou d’un film d’espionnage. La fin, je ne vous la dis pas ce serait dévoiler ce qui ne doit surtout pas se laisser deviner.
Bravo à tous les comédiens.

Les jeunes, tout en fraicheur et en générosité. Aurélie Edeline pour sa folie et son charisme, Anthony Poupard pour  les mille facettes données à son personnage, les surprises qu’il nous donne à voir.
Ah oui il y a ce moment plus qu’épatant où les ados se mettent à danser, sur une musique disco. Alors se joint une partie du public spectateur (des jeunes !) dans la salle reprenant la chorégraphie et s’en donnant à cœur joie. Pour info, le Préau avait communiqué la chorégraphie sur le net et que ceux qui voulaient participer  se l’approprient. Bravo, bravo à toute l’équipe qui a su communiquer et partager avec son public indéniablement attaché à son théâtre du Préau. Ce soir là clôture du festival pour les ados, festival qui a fait le plein toute la semaine. Au fait ça dansait devant le théâtre quand nous sommes partis. Comme quoi théâtre et fête peuvent aller l’un avec l’autre, comme quoi on peut transmettre une certaine idée du théâtre au public qui lui en redemande à Vire !!

Brigitte

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire