Projet Artistique

Dimanche 22 avril 2012



"La critique est aisée, mais l'art est difficile" ! Nous en prenons bonne note et retroussons nos manches.

Le théâtre, c'est comme l'amour, à choisir, pratiquons. Et puis, la littérature ne remplacera jamais les planches. Et puis, surtout, tout ça on s'en fout royalement, ça nous démange en fait...

Il Teatro se met au travail et vous proposera sur cette page le "work in progress" comme on dit (ça fait toujours mieux en anglais, c'est plus branché, plus "jeune" aussi, on dit "d'jeuns" d'ailleurs,...salut à eux au passage.)

Nous voici donc embarqués à l'assaut d'une nouvelle aventure : Diktat. De Enzo Cormann.
Deux personnages, deux demi-frères qui se retrouvent. Peu de personnages donc. Beaucoup de choses à se dire par contre. Yann Hervé, un comédien de la compagnie Carpe Diem de Rouen, a répondu présent, deux lectures ont déjà eu lieu. Le courant est passé.

Au fur et à mesure des lectures et répétitions, nous vous communiquerons des extraits du travail. Pour vous donner envie peut-être, pour vous inviter à partager vos impressions, pour venir nous voir.

Des vidéos parfois, des impressions écrites. Nous verrons jusqu'à quel point nous acceptons de partager l'intimité des répétitions. Il n'y a rien, là, d'évident. La page n'est pas planifiée, elle reste ouverte à nos envies et à vos critiques bien sûr.

Richard




Samedi 6 octobre 2012

Chroniques de répétition


Les points positifs

Les enjeux montent. Les propositions fusent. L’engagement se précise. A trois, chacun a des idées pour les trois. Bref, ça bouge. L’énergie commence à se répandre et les intentions s’enchaînent, débordent, se superposent. Le matériau va avoir besoin de se structurer, de se préciser. Mais, il est là, en tout cas dans ce début, très actif, très dynamique.

Les petits « soucis »

Je me suis pété la voix. Pas de jeu depuis plusieurs années et, à la base, une technique qui n’a jamais été hors norme. Donc, va falloir se remettre au boulot, pousser tout le temps dans le ventre, sinon, avec cette énergie, je vais finir les répèt’ aphone. Et, comme s’économiser pour le moment n’est pas une bonne idée du tout, je crois qu’une petite rééducation vocale s’impose...
Certaines propositions me font perdre mon texte. Mais, ça, c’est plutôt un bon signe. La surprise, l’improvisation fonctionnent donc et les propositions sont engagées. Elles me surprennent. Retour au texte, donc, et avant de l’apprendre plus loin, révision approfondie pour tenir le choc dans toutes les situations.

Bilan

Le travail est en route, vraiment. Ce n’est qu’un début mais l’engagement, l’envie et le plaisir s’installent. L’essentiel. Car la motivation est la clé de notre projet.
Des choses vont devoir être calées techniquement, dans les gestes et certains enchaînements, pour que ça ne ressemble pas à un mauvais sketch. On envisage donc de peut-être filmer pour voir ce qu’on garde vraiment, ce qu’on reprend, ce qu’on jette. Parfois, il faut laisser aller le jeu avec ses maladresses et ses propositions pour enrichir, construire ensuite. Nous verrons à, peut-être, poster quelques images de ce travail ici-même.
Y’a plus qu’à bosser plus dur à côté, en dehors des répétitions. C’est parti !


 

2 commentaires:

  1. Quand aura-t-on des nouvelles de votre projet ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une bonne question ! Pour l'instant, nous en sommes à la 4ème lecture en commun, nous prenons le temps de chercher. De faire des choix, de "motiver" les mots.
      La prochaine échéance, c'est août. Encore une lecture, puis nous planifions la rentrée : quelle mise en œuvre ? Quelles dates ? Quelle fréquence ?
      Je vais proposer je crois des extraits de lecture dans l'onglet "Haute Voix".
      Nous prenons notre temps, c'est un luxe ! Le risque, c'est de voir notre motivation retomber. Mais, je n'y crois pas. Yann est déterminé, et nous aussi. Lentement, mais sûrement, nous irons au bout. Des envies de mise en scène commencent à nous tarauder. Des envies de choses un peu folles, un peu vaines...

      Supprimer